Tailler dans le vif du poème (Pierrine Poget)

Pour sa rentrée, le site poesieromande.ch propose une critique du deuxième recueil de Pierrine Poget, Ils étaient six ou sept, nés d’octobre, Samizdat, 2016. Lecture par Eric Duvoisin.   C’est un peu surpris et très curieux que le lecteur entre dans le second recueil de Pierrine Poget, Ils étaient six ou sept, nés d’octobre : bien que le titre laisse présager d’un récit, l’horizon de lecture est cependant d’emblée démenti ; des éléments narratifs sont certes bien présents, mais l’impression qui se dégage est plutôt celle d’un récit poétique avorté, impossible ou empêché. Ces courts poèmes sont des micro-cellules narratives, des bouts de paroles,…

Commentaires fermés sur Tailler dans le vif du poème (Pierrine Poget)

L’atomique vitalité retrouvée chez Eric Duvoisin

Avec Ordre de marche, Eric Duvoisin publie son deuxième livre aux éditions Samizdat. Ses poèmes, oscillant entre vers et prose, traitent la matière des mots comme de la viande, pour interroger et défaire l’excès d’ordre qui régit nos vies.   On entre dans le recueil d’Eric Duvoisin, Ordre de marche (Samizdat, 2016), comme dans un cimetière, en étranger « orienté dans les travers concentriques des concessions » (p. 7), sur la pointe des pieds, sans être tout à fait sûr du lieu. C’est effectivement dans un cimetière que commence la marche, même si l’on a pu croire à un tranquille…

Commentaires fermés sur L’atomique vitalité retrouvée chez Eric Duvoisin

Gilles F. Jobin dans les temps inquiets

Au printemps 2016, les éditions Samizdat ont fait paraître un deuxième livre de poèmes de Gilles F. Jobin, Au temps de l’amour inquiet, une série de textes écrits entre 2006 et 2013, menée avec minutie et une lente maturation. Plus de 70 textes, composés du même nombre de mots et d'un nombre aléatoire de signes, offrent au lecteur, leur élégance et leur concentration. Entre contrainte et plasticité, chaque texte respire. Et comme le « e » muet libère le poème en le modulant, la tension entre rigueur et souplesse ouvre chaque texte et atténue la raideur qui pourrait naître d'une consigne aussi…

Commentaires fermés sur Gilles F. Jobin dans les temps inquiets

OK c’est du Heike !

Le monde de la poésie romande peut se réjouir des performances souvent joyeuses et enlevées de Heike Fiedler. Née en 1963, elle habite à Genève. Elle nous envoie ce matin deux interventions, avec l'envie de partager ; alors, on partage. L'une en vers pour répondre aux réponses de l'enquête 4 : égal c'est égal que cela ne rime à rien c'est égal que le vers soit libre ne m'obligez pas d'écrire en mètres je veux écrire en infini   L'autre, c'est une vidéo "To bee or not to be" postée sur Vimeo (cliquez sur l'image) :  

Commentaires fermés sur OK c’est du Heike !

Sibylle Monney : poésie d’un Valais cosmique

Avec son deuxième recueil de poèmes, Tu là-haut (Samizdat), Sibylle Monney signe un bel ouvrage, au titre qui sonne comme un appel mystique, étrange en son atmosphère de montagne, ancré dans une féerie du quotidien, qui se place sous le signe des constellations, notamment de celle du lynx.   Paravalanches, premier recueil de l’auteur paru en 2014 chez Samizdat, donnait le ton, l’entrée dans un monde marqué par les montagnes, le Valais, le chalet, les chapelles et les avalanches. Sibylle Monney, née en 1970 à Genève, a étudié les sciences sociales, travaillé dans la gestion culturelle. Nous pourrions encore ajouter…

Commentaires fermés sur Sibylle Monney : poésie d’un Valais cosmique

Plus de 8.000 visites au mois de mars

Avec le Printemps de la poésie, le site poesieromande.ch a connu un pic de fréquentation qui confirme l’intérêt d’un large public ainsi que des passionnés, notamment lorsqu’un festival ouvert à toutes les formes de poésie a lieu. En mars 2016, le site a reçu 8.364 visites à partir de plusieurs milliers d’adresses IP. Depuis six mois, poesieromande.ch a accueilli près de 40.000 visiteurs, avec une moyenne de 6.500 par mois. Ces données quantitatives, que nous donnons chaque année, montrent combien cette plateforme est devenue un lieu privilégié pour entrer dans la poésie contemporaine en Suisse romande. Nous vous remercions de…

Commentaires fermés sur Plus de 8.000 visites au mois de mars

Et le vers libre ? Enquête 4

En France, le vers libre est remis en question depuis plus de vingt ans. Qu'en est-il en Suisse ? Neuf poètes (Françoise Delorme, Patrice Duret, Vahé Godel, Ferenc Ráckózy, Antonio Rodriguez, Jacques Roman, Pierre-Alain Tâche, Laurence Verrey, Frédéric Wandelère) répondent à cette question ici (voir l'onglet "Enquêtes"). Il y a deux types de réponses : soit très brèves, soit plutôt longues et développées. Cet ensemble de positions nous permet d'esquisser dans les grandes lignes un premier panorama des pratiques contemporaines du vers libre en Suisse romande. Il faut souligner qu'un débat ou un échange de discussions sur le vers libre…

Commentaires fermés sur Et le vers libre ? Enquête 4

Les poètes et le sacré : enquête 3

Souvent associée, dans ses formes premières, au sacré, la poésie continue-t-elle à porter des formes de spiritualité ? Diverses questions sur le sacré ont été posées à une dizaine de poètes, dont neuf (Anne Bregani, François Debluë, Julie Delaloye, Sylviane Dupuis, Françoise Matthey, Cesare Mongodi, José-Flore Tappy, Sylvain Thévoz, Alexandre Voisard) ont envoyé des textes intenses en guise de réponse, publiés ici (voir l'onglet sur les enquêtes).   Si nombre d'entre eux évoquent volontiers leur attachement à des formes de spiritualité qui les ont marqués, aucun d'entre eux ne se déclare poète « confessionnel », un poète dont l'oeuvre serait profondément influencée par…

Commentaires fermés sur Les poètes et le sacré : enquête 3

« Et nous ne sommes qu’albatros ! » (P.-A. Tâche)

« Je n'ai jamais aimé ce qui finit. » Françoise Delorme nous donne sa lecture du dernie livre de Pierre-Alain Tâche.   Il faut continuer. C'est ce qu'écrit Samuel Beckett à la fin de L'iInnommable. C'est aussi une nécessité de cet ordre à laquelle obéit Pierre-Alain Tâche avec ce dernier livre de poèmes en prose, La Quête continue. Il fait suite à un essai sur l'art dont le titre déployait autrement le même élan, mélancolique mais tenace: Une réponse sans fin tentée. Cependant, ces deux titres nuancent le désir. Répondre sous-entend un interlocuteur et une question qui peut-être préexistent d'une manière claire,…

Commentaires fermés sur « Et nous ne sommes qu’albatros ! » (P.-A. Tâche)

La presse romande soutient la poésie

  Parmi les bilans que nous pouvons tirer du succès majeur du premier Printemps de la poésie, il y a l’importante mobilisation de la presse suisse romande pour lancer et traiter de ce festival : dix articles dans la presse écrite (Le Temps, L’Hebdo, 24 Heures, Le Courrier…), dont nous pouvons relever la qualité et la longueur ; dix émissions de radio (La Première, Espace 2 surtout…), trois interventions à la télévision, dont deux journaux télévisés (12 :45, JT de La Télé). Vous trouverez l’intégralité de la revue de presse ici.   Rarement y a-t-il eu une presse aussi abondante pour souligner la…

Commentaires fermés sur La presse romande soutient la poésie

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger