Derrière chaque traduction, une vision (Turquety/Zukofsky)

Nous savons que traduire la poésie représente un défi. Qu'en est-il de traduire du Louis Zukofsky? Benoît Turquety (section d'histoire et esthétique du cinéma à l'Unil) nous donne en français deux recueils tardifs d'un poète américain majeur du XXe siècle. Une autre facette de Louis Zukofsky, fondateur du mouvement «objectiviste» dans les années 1930, est à découvrir dans une édition bilingue publiée chez Héros-Limite. Sandra Willhalm: Quelle a été votre première rencontre avec l'oeuvre de Louis Zukofsky? Benoît Turquety: Ça a été tout d’abord la lecture de «A». Je connaissais Ezra Pound, dont j’aimais beaucoup les Cantos et aussi les…

0 commentaire

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger