La poésie sous toutes ses formes

Dès 2021, le site poesieromande.ch va répertorier les productions poétiques multimédia, outre les événements et les publications d’ouvrages. Comme avant-goût, nous proposons ici un OVNI (objet vidéo non identifiable) venu de la Grange de Dorigny-UNIL. Une performance sur la thématique du cercle est proposée. Labo 6×15’ – Le Cercle sous toutes ses formes donne la voix à plusieurs auteurs ou performeurs sur leur rapport à cette forme. Tour d’horizon des interventions.

Un Cercle littéraire

La poésie est aussi un jeu avec les formes. C’est avec le rond que vont expérimenter les cinq artistes et le chercheur de la performance proposée, avec cette question: le cercle, en avons-nous déjà fait le tour? Antoinette Rychner, autrice, écrivaine, Gaël Bandelier, poète sonore, Alexandre Grandjean, chercheur (FTSR / UNIL), Christophe Gonet, musicien, Virginie Jordan, artiste, poète sonore, et Laurent Estoppey, musicien et performeur, se décentrent et esquissent, à leur manière, les contours de cette forme, de leur propre forme.

Un voyage autour des œuvres d’Antoinette Rychner

L’autrice Antoinette Rychner ouvre le cycle des performances en invitant son spectateur à un voyage à travers ses œuvres. Autour d’un cercle construit, contenant ses écrits, elle navigue et dessine les contours de cette forme. Que représente-t-elle pour elle? S’affranchissant de toute notion du temps, elle traverse à la fois ses œuvres récentes, comme Après le monde (éditions Buchet/Chastel, 2020), ou plus antérieures, comme Intimité Data Storage (éditions Soleils Intempestifs, 2013), et donne même à entendre des textes inédits. Par ses mots, le cercle se façonne, se transforme: espace rassurant, lieu de l’identité, de la zone de confort peut-être. Un espace, pourtant, dont les frontières restent imprécises. Qu’est-ce qui nous rassemble? Ce qui nous rassemble nous éloigne peut-être aussi; d’autres personnes, d’autres lieux, d’autres expériences. Si les contours de cette forme sont incertains, ils sont alors peut-être malléables. Le jeu avec la forme est aussi un jeu avec ses frontières.

Gaël Bandelier CERCLEELCREC

Chez Gaël Bandelier, poète buccal et sonore, le jeu avec la forme prend vie, prend voix: muni de deux calligrammes en forme de cercles, qu’il fait tourner, les mots se rencontrent, s’entrechoquent. En miroir, il travaille la matière des mots de deux univers concentriques, donnant lieu à une performance sonore et vocale d’une toute autre musique.

Virginie Jordan — Pourquoi

La musique de Virginie Jordan, poète sonore et artiste, c’est celle des questionnements qui font tourner en rond: avec un inlassable «pourquoi?», elle trace et interroge les paradoxes, les sentiments, les actions de notre société. Comme une chanson que l’on écoute en boucle, les questions reviennent, se répètent, se croisent, ne trouvent pas de réponses. Elle laisse flotter ses dernières interrogations: pourquoi être ensemble nous sépare?

Faire le tour des performances vidéos

La poésie est un jeu avec la matière. Celle des mots, d’abord, mais aussi celle de ses supports. Les nombreux poètes qui mêlent aujourd’hui poésie et multimédia, sous la forme de performances vidéos, ne font pas seulement se rencontrer texte, son et image; ils déploient véritablement de nouveaux espaces pour la poésie: des lieux qui font vivre la poésie autrement, la rende accessible, partout, en tout temps. Pour témoigner de ces évolutions, de ces nouvelles expériences de la matière poétique, poesieromande.ch s’engage en 2021 à répertorier les performances vidéos des poètes en Suisse romande. Pour que la poésie circule, toujours, partout et pour tous.

Le lien à la performance: www.youtube.com/watch?v=VSJhexeov8w