Printemps de la poésie 2021: vaccination généralisée

La nouvelle édition du Printemps vous propose de retrouver le goût. Le programme vient tout juste d’être mis en ligne. Du 20 mars au 3 avril, le festival propose une vaccination généralisée contre la procrastination, l’envie de commander une pizza et de regarder une série. PrimaPoetica®, ce sont des injections quotidiennes de poésie pendant deux semaines pour un Printemps poétique… et piquant.

Une édition covido-compatible

Pour sa sixième édition, le Printemps propose des doses de poésie sans aucun risque sanitaire. Sous un format hybride, mêlant rendez-vous en ligne et présentiel, le festival s’adapte à la situation tout en démontrant la force et la créativité qu’offrent les outils numériques aujourd’hui. Ces nouveaux lieux proposent d’autres espaces pour la poésie, qui permettent aux festivaliers tout comme aux poètes de s’immuniser contre la satellisation.

Un point névralgique de cette quinzaine poétique sera par ailleurs l’inauguration de la plateforme Ptyxel avec cinq clips poétiques inédits le 22 mars. « Close Poetry », une nouvelle anthologie poétique, présentera les œuvres de dix poètes en Suisse romande, à travers le prisme de réalisateurs créatifs. Cinq clips poétiques ancrés dans les paysages seront révélés. À cette occasion, réalisateurs et poètes s’interrogeront sur la rencontre des œuvres (image, montage, collage, rythme). Ptyxel.net proposera une nouvelle plateforme dédiée à la poésie en format vidéo. Présentant plusieurs collections de films, comme une bibliothèque, le site va se révéler un outil précieux pour construire un patrimoine numérique durable de la poésie.

Des piqûres de rappel

Outre la trentaine de rendez-vous prévus pendant toute la durée du festival, le Printemps prévoit comme chaque année sa sélection d’événements phares, sous forme de piqûres poétiques. La première se déroulera dans les hôpitaux. Sous la forme d’une action sur des plateaux-repas, le CHUV, les HUG, les Hôpitaux du Valais, l’ensemble hospitalier de la Côte et l’hôpital Riviera Chablais distribueront des poèmes aux patients et aux soignants. Pendant la durée du festival, les poèmes de 40 poètes romands seront disséminés au sein de ces établissements. Une initiative lancée par Julie Delaloye, poète et médecin, pour redonner du souffle.

À l’occasion de la journée mondiale de la poésie, la poésie prendra soin du continent en alliant l’ancrage dans le sol et l’ampleur d’une respiration plus large. Le 21 mars, Laurent Gaudé, Aurélia Lassaque, Antonio Rodriguez et Camille de Toledo s’interrogeront sur l’Europe en poésie par-delà les épopées impossibles. Comment dire ou faire «Europe» aujourd’hui en poésie? Pourquoi penser au continent plutôt qu’aux sentiments personnels ou aux expérimentations sur le langage? Quel est le rôle de la poésie dans ce cadre?

Un hommage à Pierre Chappuis et Philippe Jaccottet se déroulera le 29 mars. Ce sera l’occasion de faire une soirée dédiée à la mise en voix de leurs poèmes avec trois comédiens. Proposé en collaboration avec la Manufacture, ce projet rassemblera des experts pour une comparaison des interprétations des deux poètes. Une occasion de s’interroger sur la vocalisation de la poésie.

Finalement, pour finir la cure poétique, rien de mieux qu’un bol d’air frais. Le souffle poétique, lors de cette sixième édition, se retrouvera dans des espaces insoupçonnés. Les usagers des transports publics lausannois auront l’occasion de découvrir les haïkus retenus du concours « Écris tes lignes de vie » lancé par la Ville de Lausanne et les Transports publics de la région lausannoise dans les bus et les métros, pendant 14 jours. Pour respirer ensemble, le festival proposera encore deux balades poétiques, dans les pas de Blaise Cendrars et Georges Haldas.

Sandra Willhalm

Découvrez le programme du Printemps: printempspoesie.ch