Les résidences virtuelles se poursuivent

Avec le mois d'octobre vient la deuxième salve des résidences virtuelles. Entrez dans l'atelier de Pierre-Alain Tâche, Patrice Duret et Gaia Grandin. Les trois poètes nous livrent des manières de travailler, des pensées sur la poésie et l'époque. L'ensemble voit se bâtir au fur et à mesure des manières de vivre avec la poésie au quotidien. N'hésitez pas à aller explorer ces pages d'une grande richesse, ainsi que les archives qui restent toujours accessibles.

Commentaires fermés sur Les résidences virtuelles se poursuivent

Philippe Rahmy nous a quittés (1965-2017)

Philippe Rahmy est décédé hier 1er octobre 2017 à Lausanne. Son parcours littéraire a d'abord commencé en poésie avant de s'orienter vers le récit. Son écriture proche du corps meurtri — il souffrait d'une ostéogenèse imparfaite, la "maladie des os de verre" — a été d'emblée saluée par Jacques Dupin et de nombreux poètes. Ses premiers recueils ont paru chez Cheyne éditeur : Mouvement par la fin, Un portrait de la douleur (2005), Demeure le corps, Chant d'exécration (2007). L'écriture véhémente suit alors dans ses poèmes un rythme effréné et des séquences d'une grande force évocatrice. Philippe Rahmy a également…

Commentaires fermés sur Philippe Rahmy nous a quittés (1965-2017)

Les nouvelles résidences virtuelles sont ouvertes

Ce mois-ci, trois résidences virtuelles commencent. Nous avons le plaisir d’accueillir des poètes de générations différentes, tous portés par la nécessité de la poésie. Ce sont trois voix bien distinctes qui se livrent et nous ouvrent les portes de leur propre atelier. Comment Pierre-Alain Tâche, Patrice Duret et Gaia Grandin vont-ils aborder l’exercice périlleux de partager leurs créations en ligne pendant quatre mois ? Découvrez-le dans les pages réservées aux résidences virtuelles ; Romain Buffat est désormais leur hôte. Vous pourrez également relire ou explorer les pages laissées par les six poètes qui ont séjourné en ce lieu imaginaire depuis 2015.

Commentaires fermés sur Les nouvelles résidences virtuelles sont ouvertes

Résidences virtuelles, acte 3

Après Sylviane Dupuis, Sylvia Härri, Sylvain Thévoz (mai à août 2015), Pierre Chappuis, Claire Genoux et Marie-Laure Zoss (novembre 2015 à février 2016), le site poesieromande.ch ouvre à nouveau ses résidences virtuelles. Pendant quatre mois, trois poètes vivant en Suisse francophone donnent un accès à leur atelier : qu’il soit une chambre d’écriture, une cuisine ou simplement un écran d’ordinateur. Aussitôt, nous entrons dans l’intimité d’une démarche, dans un accompagnement du poète et de son espace de création. En septembre, trois nouveaux poètes accèdent à cet espace virtuel qu’ils doivent eux-mêmes façonner.   Dès le mois de septembre, Gaia Grandin, Patrice…

Commentaires fermés sur Résidences virtuelles, acte 3

Entretien avec Denise Brassard, une poétesse québécoise en Suisse

Arrivée en début d’année 2017, Denise Brassard, une figure importante de la poésie québécoise, professeure d’écriture créative à l’UQAM, a résidé pendant six mois en Suisse. C’est pour nous l’occasion de partager un entretien sur plusieurs plans de ses activités : créatives et académiques.   Antonio Rodriguez : Qu’avez-vous fait pendant ce semestre sabbatique en Suisse ? Cette région a-t-elle apporté quelque chose de singulier à votre écriture ? Denise Brassard : Ces derniers mois, j’ai travaillé principalement à un projet d’essai-fiction – j’hésite à appeler roman un texte qui s’en approche pourtant, peut-être pour conserver mon sentiment de liberté – que je…

Commentaires fermés sur Entretien avec Denise Brassard, une poétesse québécoise en Suisse

Un réseau nommé poésie (10. La redistribution de la reconnaissance)

La plupart des conflits au sein du réseau se situent dans la distribution de la reconnaissance. Comment régler un accroissement collectif de la puissance, de la visibilité, tout en veillant à une meilleure répartition de l’attention? Ainsi se conclut la série sur le réseau Poésie. La redistribution de la reconnaissance De nombreuses déperditions d’énergie sont dues à un réseau où des individus satellisés, peu responsabilisés sur leur propre environnement poétique, sont pris dans des luttes pour leur réussite personnelle, en tant que « figure », au détriment du « fond » des acteurs. Le problème ne se pose pas d’un point de vue moral,…

Commentaires fermés sur Un réseau nommé poésie (10. La redistribution de la reconnaissance)

Un réseau nommé poésie (9. La Suisse, une petite Europe poétique)

Que représente la Suisse dans le réseau mondial? Que peut apporter un réseau comme celui-ci à une compréhension plus globale? A-t-il un rôle spécifique à développer?   La Suisse, une petite Europe poétique La Suisse représente un lieu d’expérimentation foisonnant pour les acteurs et le réseau Poésie, dans la mesure où ce pays possède un fort maillage d’institutions d’éducation, de culture, et constitue, dans un format réduit, une confédération (plutôt réussie) d’États aux différences marquantes: entre les langues, les religions, les villes et les campagnes. Elle offre un prototype de démocratie fédérale, qui a surmonté en partie ses conflits (souvent…

Commentaires fermés sur Un réseau nommé poésie (9. La Suisse, une petite Europe poétique)

Un réseau nommé poésie (8. Intensifier la puissance du réseau)

Après la définition de la dynamique du réseau en poésie, une puissance nouvelle associée à celui-ci peut être recherchée. Intensifier la puissance du réseau Comment décrire la puissance d’un réseau? Le premier réflexe serait d’observer la reconnaissance internationale des poètes (selon leur influence au sein d’une langue ou entre les langues), de saisir l’importance des maisons d’édition qui les soutiennent et la place qu’elles accordent à la poésie dans leurs collections. Le point de vue se situe ainsi principalement du côté de la production, comme centre de l’innovation, en rendant opaque le « fond » du réseau. Le principe du réseau consiste plutôt…

Commentaires fermés sur Un réseau nommé poésie (8. Intensifier la puissance du réseau)

Un réseau nommé poésie (7. La conscience du réseau)

Après une première phase critique, la réflexion traite des relations à la poésie à partir des notions d’acteurs, de réseaux, d’interactions, d’articulations des énergies. La conscience du réseau Qu’est-ce que le réseau Poésie ? Écartons d’emblée l’idée d’une association de poètes ou encore de critiques de la poésie. La formule renvoie davantage au rassemblement des acteurs agissant par ce mot. Nous trouvons aussi bien des libraires, des enseignants, des journalistes, des bibliothécaires que des poètes, des bloggueurs, des universitaires ou encore des lecteurs. À vrai dire, le réseau crépite au mot « poésie », et c’est ce crépitement d’énergies qui le rend observable.…

Commentaires fermés sur Un réseau nommé poésie (7. La conscience du réseau)

Un réseau nommé poésie (6. Que vont devenir les poètes professionnels?)

Cet article offre une fin à la partie critique de la réflexion, avant de passer aux résolutions que pourrait apporter le réseau d’acteurs en poésie. Que vont devenir les poètes professionnels? Mes quatre années dans la « Commission Poésie » du Centre National du Livre (CNL) furent particulièrement instructives. Le contenu intense des réunions me permit de comprendre en partie le fonctionnement économique et sociologique de la poésie contemporaine française. Trop souvent les données manquaient sur ces questions, et les vastes débats esthétiques, historiques dans les milieux poétiques ou académiques ne se souciaient guère de ces chiffres; ou les prenaient comme des…

Commentaires fermés sur Un réseau nommé poésie (6. Que vont devenir les poètes professionnels?)

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger