Des recensions et des traductions
créatives pour la poésie

éléments-clés du projet

10 recensions
6 traductions

16 plumes confirmées

1 publication par mois

Comment les poètes suisses romands perçoivent-ils le travail de leurs pairs? De septembre 2021 à décembre 2022, 16 d’entre eux apporteront leur réponse. Avec des traductions commentées et des recensions créatives, ils décriront les connexions, les attachements ou les contemplations que d’autres poésies suscitent. Ce projet vise à intensifier les relations entre auteurs par la lecture et la traduction, au sein d’un même milieu poétique. 

Les dernières recensions publiées

Eric Duvoisin lit

Anne-Sophie Subilia, abrase

Carla Demierre lit

Rasha Omran, Celle qui habitait la maison avant moi

Pierre Voélin lit

Pierre-Alain Tâche, Champ libre II

Cesare Mongodi lit

Flurina Badel, üert fomantà

Arthur Billerey lit

Alexandre Voisard, Qui vive, un cahier de la main gauche

Les dernières traductions publiées

Camille Logoz traduit

Else Lasker-Schüler, «Chez soi» et «Chanson d'amour»

Marion Graf traduit

Friedrich Schiller, «La caution»

Vincent Barras traduit

Robert Lax, cinq poèmes inédits

Mathilde Vischer traduit

Vega Tescari, «Habiter»

Jeanne Wagner traduit

Rainer Maria Rilke,
«Sonnet à Orphée II, 1»

Nous remercions la Fondation Jan Michalski pour son soutien.