You are currently viewing Olivier Vanlanthen, nouveau poète primé par la Fondation C. F. Ramuz

Le prix de poésie C. F. Ramuz a été remis au poète fribourgeois Olivier Vanlanthen pour son recueil Ossuaires. Il rejoint ainsi le cercle des récipiendaires composé notamment de José-Flore Tappy, Marie-Laure Zoss ou encore Alain Rochat.

La Fondation C. F. Ramuz a décerné son prix de poésie 2022 à Olivier Vanlanthen pour son premier recueil Ossuaires. Le prix qui vise à découvrir de jeunes talents depuis 1983, d’une valeur de fr. 3’000.-, comprend également la publication du texte aux Éditions Empreintes, à Chavannes-sur-Renens. La cérémonie de remise aura lieu au printemps prochain. Le jury du Prix de poésie 2022 était composé de Marius Popescu, président du Jury, Odile Cornuz et Hugo Martinho.

Olivier Vonlanthen signe donc là un coup d’éclat puisqu’il qui n’avait jamais encore publié de recueil. Il a, cependant, fait paraître une de ses nouvelles dans le volume VIII de la revue L’Épître et son poème intitulé Beat the bastards déployé en vidéo sur Ptyxel.net (voir ci-dessous). En parallèle de ses activités poétiques, il enseigne le français au Collège de Gambach à Fribourg.

Pour rappel, le prix est décerné en principe tous les trois ans à un poète suisse romand n’ayant pas publié plus de deux recueils de poème ou de prose poétique.

Le communiqué de la Fondation peut être lu ici.