Sur la vague de l’enseignement de la poésie

Le syndicat des enseignants romands a consacré la semaine romande de la lecture à la poésie. Quant à la revue L’Educateur, elle présente un riche dossier sur ce genre à l’école. L’occasion de la faire découvrir ou redécouvrir aux élèves dans les classes.

« Dessine-moi un poète », « le plus beau poème du monde », « l’interprétation d’un poème », « la production de poèmes » ; telles sont les activités proposées aux classes pendant la semaine du 21 au 25 novembre 2016. Après les sciences, le théâtre, l’expression orale, la semaine romande de la lecture a pris pour thème la poésie.

La poésie, c’est un certain parfum de mystère et une multitude de formes et des sonorités inédites. C’est surtout un rythme et une musicalité langagière rendus visibles pour nos yeux et nos oreilles. La poésie ouvre les portes de l’émotion et de l’expression.

Ces activités en classe sont destinées à différents degrés : cycles 1, 2 et 3. Vous pouvez les retrouver ici sur le site de la Semaine romande de la lecture.

Cette initiative s’inscrit avec un très beau numéro consacré à la poésie par la revue L’Educateur, coordonné par Christian Yerly. Bernard Friot nous présente ainsi « tous égaux devant la poésie », et Christian Yerly partage des expériences d’activités poésie : jeux de mots, description ludique d’un objet, découvrir un sentiment. Olivier Buchs traite également de la nécessité de retrouver le contact à la poésie, notamment par le biais de l’écriture. Nous trouvons également deux entretiens de qualité : l’un avec Jean-Pierre Siméon, directeur artistique du Printemps des poètes en France, qui articule le geste éthique et le geste esthétique de la poésie ; l’autre avec Marie-Hélène Miauton, essayiste qui, de manière plus surprenante, fait l’éloge de la poésie. Ce numéro enrichissant rappelle les nombreuses initiatives qui ont lieu dans les classes au quotidien.