Clôture virtuelle des résidences

Que les poètes nous ouvrent amicalement une lucarne de leur atelier, l’espace physique ou mental où ils créent : telle est l’ambition de ces résidences virtuelles. La rencontre entre lecteurs et poètes se fait virtuellement autour d’un travail en chantier, autour de réflexions, de difficultés quotidiennes. Tout semble pouvoir entrer dans l’espace de la résidence virtuelle.   Patrice Duret a immédiatement aménagé sa résidence en questionnant sa pratique et l’état de la poésie en Suisse romande, en s'interrogeant sur un possible renouvellement, sans pour autant s’installer dans l’improductive tabula rasa:   Comment se renouveler ? Ne pas se contenter des sentiments galvaudés, des thèmes ou…

Commentaires fermés sur Clôture virtuelle des résidences

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger