Un réseau nommé poésie (8. Intensifier la puissance du réseau)

Après la définition de la dynamique du réseau en poésie, une puissance nouvelle associée à celui-ci peut être recherchée. Intensifier la puissance du réseau Comment décrire la puissance d’un réseau? Le premier réflexe serait d’observer la reconnaissance internationale des poètes (selon leur influence au sein d’une langue ou entre les langues), de saisir l’importance des maisons d’édition qui les soutiennent et la place qu’elles accordent à la poésie dans leurs collections. Le point de vue se situe ainsi principalement du côté de la production, comme centre de l’innovation, en rendant opaque le « fond » du réseau. Le principe du réseau consiste plutôt…

Commentaires fermés sur Un réseau nommé poésie (8. Intensifier la puissance du réseau)

Un réseau nommé poésie (7. La conscience du réseau)

Après une première phase critique, la réflexion traite des relations à la poésie à partir des notions d’acteurs, de réseaux, d’interactions, d’articulations des énergies. La conscience du réseau Qu’est-ce que le réseau Poésie ? Écartons d’emblée l’idée d’une association de poètes ou encore de critiques de la poésie. La formule renvoie davantage au rassemblement des acteurs agissant par ce mot. Nous trouvons aussi bien des libraires, des enseignants, des journalistes, des bibliothécaires que des poètes, des bloggueurs, des universitaires ou encore des lecteurs. À vrai dire, le réseau crépite au mot « poésie », et c’est ce crépitement d’énergies qui le rend observable.…

Commentaires fermés sur Un réseau nommé poésie (7. La conscience du réseau)

Un réseau nommé poésie (6. Que vont devenir les poètes professionnels?)

Cet article offre une fin à la partie critique de la réflexion, avant de passer aux résolutions que pourrait apporter le réseau d’acteurs en poésie. Que vont devenir les poètes professionnels? Mes quatre années dans la « Commission Poésie » du Centre National du Livre (CNL) furent particulièrement instructives. Le contenu intense des réunions me permit de comprendre en partie le fonctionnement économique et sociologique de la poésie contemporaine française. Trop souvent les données manquaient sur ces questions, et les vastes débats esthétiques, historiques dans les milieux poétiques ou académiques ne se souciaient guère de ces chiffres; ou les prenaient comme des…

Commentaires fermés sur Un réseau nommé poésie (6. Que vont devenir les poètes professionnels?)

Un réseau nommé poésie (5. Par-delà le « roman national » poétique)

Comment développer une réflexion sur les acteurs en réseau pour trouver de nouveaux modèles dans la reconnaissance publique de la poésie? Par-delà le « roman national » poétique « Qui succédera à Philippe Jaccottet? » D’emblée, cette question, si directe, peut-être un peu brutale, sonne comme une mauvaise formulation de problèmes concrets. Elle s’applique à un territoire restreint, la Suisse romande, un réseau délimitable, qui constitue notre lieu d’observation et d’action, mais qui offre un caractère emblématique pour d’autres réseaux locaux, régionaux, nationaux. Elle répond à certaines habitudes. Finalement, qui a vraiment succédé à Victor Hugo? Baudelaire, Rimbaud, Mallarmé, Verlaine ou Lautréamont? Ce genre…

Commentaires fermés sur Un réseau nommé poésie (5. Par-delà le « roman national » poétique)

Un réseau nommé poésie (4. Après le Livre)

Antonio Rodriguez revient sur les changements récents apportés à la poésie. À l’ère numérique, il s’interroge sur la puissance du réseau Poésie toujours dépendant de l’héritage de Mallarmé et de son projet du Livre.     Après le Livre : l’héritage de Mallarmé   Même après Guillaume Apollinaire, Pierre Reverdy, André du Bouchet ou, plus récemment, Antoine Emaz, l’imaginaire du livre élaboré à la fin du XIXe siècle est resté hégémonique jusqu’à nos jours, et nous l’avons incorporé profondément dans nos pratiques, nos définitions, nos formes. Pour ébranler cet édifice de papier, les coups portés par la poésie sonore, la performance…

Commentaires fermés sur Un réseau nommé poésie (4. Après le Livre)

Un réseau nommé poésie (3. L’oubli des acteurs du réseau)

Cet article traite de la nécessité d'une meilleure reconnaissance des différents acteurs dans le réseau Poésie.   L’oubli des « acteurs » du réseau La sélection d’un poète ou d’un groupe poétique comme représentant d’une époque (ou d’une société) a permis de garantir, pendant des décennies — selon les principes d’une sélection culturelle féroce —, une mobilisation des différents acteurs de la poésie. Aujourd’hui, tel n’est plus le cas: les éditeurs, les médiateurs, les traducteurs, les enseignants se désolidarisent du contemporain, voire de la poésie elle-même. En apparence, il reste avant tout des poètes, des universitaires, des passionnés, des érudits, qui insistent…

Commentaires fermés sur Un réseau nommé poésie (3. L’oubli des acteurs du réseau)

Un réseau nommé poésie (2. Après la toute-puissance du poète)

Quels sont les changements récents apportés à la poésie, notamment à partir de trois modèles rattachés à l’ère numérique: la poésie dans un réseau d’acteurs, la redistribution de la reconnaissance et les nouvelles appropriations des savoirs.   Après la toute-puissance du poète L’héritage du XIXe siècle reste encore prégnant en littérature, notamment dans l’image du poète. Le poète semble détenir l’ensemble de la puissance poétique: il est encore, malgré toutes les critiques, le créateur absolu, le porteur du génie de la langue. Il concentre à la fois la personne qui voit, sait, comprend, dit et articule les expériences les plus…

Commentaires fermés sur Un réseau nommé poésie (2. Après la toute-puissance du poète)

Un réseau nommé poésie (1. La fin d’un monde)

Le site poesieromande.ch a été lancé en janvier 2012, et il a servi de plateforme au Printemps de la poésie en Suisse. Il atteint désormais les 10.000 visites par mois; le festival quant à lui a été pérennisé. Depuis quelques années, plusieurs actions pour la poésie allient la création à la recherche internationale et à la formation tout au long de la vie. C’est donc l’occasion pour son fondateur, Antonio Rodriguez, poète et professeur à l’Université de Lausanne, de revenir librement en plusieurs épisodes sur les changements récents apportés à la poésie, notamment à partir de trois modèles rattachés à…

Commentaires fermés sur Un réseau nommé poésie (1. La fin d’un monde)

Pierre-Louis Matthey : œuvres complètes

L'expérience de lecture proposée par l’édition des œuvres de Pierre-Louis Matthey chez Empreintes est rare par son exhaustivité. Peu de livres en Suisse romande paraissent accompagnés d'un discours critique aussi important, aussi vif dans ses remarques et aussi argumenté dans ses réserves. Elle est vraiment passionnante, car elle permet au lecteur moins averti d'entrer dans la matière historique des poèmes d'un auteur en partie oublié, que peu liront encore. Mais ils le feront avec le plus d'ouverture possible, nécessaire à une approche attentive et accueillante. Ils liront cette œuvre dans une perspective plus large, réactualisée.   Il y a dans…

Commentaires fermés sur Pierre-Louis Matthey : œuvres complètes

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger