La poésie, une voie (voix) à transmettre! — Mathilde Vischer

Professeure à la Faculté de traduction et d'interprétation à l'UNIGE, poète, traductrice littéraire, Mathilde Vischer mène un travail d'envergure dans de nombreux domaines. Mais comment ces activités se mêlent-elles et s'impactent-elles au quotidien? Comment forme-t-elle, sensibilise-t-elle ses étudiants au travail traductorial? Réponse dans cet entretien, où les voies multiples (traduction, écriture et enseignement) résonnent comme la meilleure voix possible pour transmettre la poésie. Sandra Willhalm: En tant que professeure à la Faculté de traduction et d’interprétation de l’Université de Genève, qu’est-il important pour vous de transmettre à travers vos enseignements? Comment la traduction spécifiquement poétique y est-elle abordée? Mathilde Vischer:…

0 commentaire

La traduction à tâtons — Entretien avec Renato Weber

Renato Weber est traducteur et médiateur littéraire. Dans cet entretien, il nous parle de sa perception de la traduction en poésie et de ses enjeux, notamment à travers sa prochaine traduction à paraître, Le Papier d’orange de Pietro De Marchi; un recueil de poèmes dont il nous décrit la subtile poésie. Dana Chapuis: Vous avez déjà eu l’occasion de traduire quelques poèmes tirés du recueil Le Papier d’orange de Pietro De Marchi, en 2017, pour une revue. Une de vos prochaines traductions à paraître est le recueil complet de ce même poète[1]. Comment définir la poésie de cet auteur? Quelle est la…

0 commentaire

Pierre Chappuis (1930-2020)

Pierre Chappuis, l’un des principaux poètes en Suisse romande, aurait fêté ses 91 ans le 6 janvier, mais le 22 décembre dernier, à la veille des fêtes de fin d'année, il est décédé à Neuchâtel, laissant une œuvre de poésie magistrale derrière lui. Parallèlement, une forte thèse d’un millier de pages sur son œuvre, écrite par Lydie Cavelier de l’Université de Picardie, sera soutenue le 15 janvier prochain à Amiens. Pour hommage, nous publions un entretien avec cette jeune chercheuse, qui donne l’envergure du travail réalisé par ce grand poète. Nous aurions aimé commencer l’année autrement, par d’autres nouvelles, après…

0 commentaire

«Faire entendre» le texte source, un défi – Entretien avec Christian Viredaz

Christian Viredaz, figure importante de la traduction en Suisse, a également exercé l'écriture, le journalisme et la poésie. Ces différentes perspectives lui offrent une vision élargie de la littérature. Il nous accorde aujourd'hui un entretien, sur ses méthodes de travail et son propre travail poétique. Cloé Mossi: Quelle est votre méthode de travail au moment de commencer une traduction? Vous intéressez-vous en premier lieu à l’auteur, au texte en lui-même, à l'éditeur chez qui il a été publié? Christian Viredaz: Si la traduction est une commande de l’éditeur, il s’agit généralement d’un recueil entier. La première chose est évidemment de…

0 commentaire

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger