You are currently viewing Revue de presse de l’avant-Printemps

C’est parti ! La presse romande se mobilise déjà pour donner à la poésie la place qu’elle mérite. À l’honneur, les surprises et les débats créés par les thèmes de l’édition 2017, mais aussi la nouvelle relation à la poésie que propose un festival en Suisse.

Première surprise de la presse : non seulement le festival est reconduit après le succès de l’année dernière, mais il a doublé en nombre d’événements. Ce nouveau bourgeonnement, plus puissant encore, est mis en valeur par Thierry Raboud (La Liberté) et par Marc-Olivier Parlatano (Le Courrier). Sans doute l’esprit d’un festival qui se déroule dans toute la Suisse romande change la relation qu’impliquait la lecture chez soi d’un livre de poèmes. C’est ce que souligne Caroline Rieder dans son article (24 Heures) : il est nécessaire de décontracter notre contact à la poésie et de le partager plus amplement. Elle inscrit ainsi la poésie au quotidien.

 

Les thèmes du Printemps 2017

Deuxième surprise : le cinéma peut-il être poétique ? Dans ce cas, cela signifie que la poésie n’est pas toujours dans les livres ou dans les librairies, mais qu’elle peut investir plusieurs supports. Le premier effet de surprise est passé, mais maintenant il nous faut débattre et observer. Plusieurs actes se préparent dans la presse pour approfondir cette question que soulève le festival.

La poésie liée à la poésie en arabe et aux multiples facettes des poésies issues du monde « musulman » montre ses premières richesses. Ainsi, Nicolas Julliard a discuté avec Céline Cerny pour savoir comment établir des passages entre les langues, par-delà les clivages et les clichés. Cela invite à assister au vernissage de l’exposition à Bibliomedia le 16 mars. Nicolas Julliard a encore proposé de franchir les frontières avec Alain Badiou, philosophe français qui donne de l’importance à la poésie, et qui sera au théâtre Vidy Lausanne pour un brunch le dimanche 19 mars.

Enfin, la presse retient les spécificités du programme selon le public : les questions esthétiques et politiques (Le Courrier), le programme dans le canton (24 Heures, La Liberté) ou même la dynamique pour une Université (Uniscope, L’auditoire)

 

Pour découvrir la presse de l’avant-Printemps :

  • Lausanne Cités, 9 mars