You are currently viewing Au programme du Printemps – 16 mars

Vendredi 16 annonce déjà la mobilisation poétique de ce week-end : le nombre d’événements augmente pour pouvoir vivre trois jours entiers dans la poésie. Entre expositions, rencontres et performances, il faudra faire un choix.

 

Deux instances préparent un week-end entièrement destiné à la poésie. Bibliomédia, à Lausanne, consacre la journée de vendredi à la thématique de l’exil. Une exposition, des lectures et témoignages réfléchiront au lien que crée la poésie avec les migrants. Parfois exutoire pour ces derniers, moyen de transposer leurs sentiments, la poésie sert aussi à prêter attention à leur parole souvent tue. Des événements pour penser la problématique de l’exil donc, mais aussi pour essayer de comprendre et entendre les mots des migrants, au lieu de continuer à suivre distraitement l’actualité à leur sujet.

Le Valais se mobilise quant à lui autour des Cellules poétiques, qui organisent près d’une quinzaine d’événements à Martigny. Elles s’inaugurent avec le vernissage de l’exposition « Le champ du vent », qui présentera les œuvres des classes d’accueil en scolarité post-obligatoire de L’Ecole professionnelle de Martigny. Tous les élèves se sont inspirés de poètes valaisans, entre hommage aux auteurs régionaux et innovations dûes au regard nouveau des étudiants.

Plongée dans le Paris du début XXème siècle avec « Tous primitifs » à Ecublens. Cette soirée se penchera sur les textes des poètes avant-gardistes, dont une part de leur inspiration provenait de la culture « brute » africaine. Un moment autant consacré à l’exploration poétique pratiquée par les auteurs que destiné à parcourir un projet naissant, celui d’étudier le primitivisme littéraire. Pour ceux qui cherchent une thématique plus contemporaine, on réfléchira à la frontière entre rap et poésie au Centre socioculturel d’Ecublens.

Enfin, de nombreux poètes pourront être rencontrés: Bernard Granges sera à la librairie Des livres et moi à Martigny, Sandra Berthousoz, Anaïs Carron, Guillaume Favre, Pat Genet, Pierre-André Milhit et Bernard Waeber seront à Payot Sion et François Deblüe lira et dédicacera Une part d’enfance à Payot Lausanne. La poésie est définitivement polymorphe, tant elle se décline dans ses thématiques et pratiques.

 

Emmanuelle Vollenweider


Programme du 16 mars

Midi-poésie : poésies en verre, poèmes croustillants et autres délices, Esplanade de l’Ecole Professionnelle de Fribourg, 12h15

Poésie en exil : quand les mots font le lien, Fondation Bibliomédia Lausanne, 14h00

Dédicace: six poètes romands, Payot Libraire Sion, 16h30

Rencontre et dédicace: François Deblüe, Payot Pépinet Lausanne, 16h30

Printemps d’un nouveau poète, Librairie Des livres et moi, Martigny, 17h00

Tous primitifs!, Espace Held, Ecublens, 18h00

Vernissage de l’exposition: Silences de l’exil, Fondation Bibliomédia Lausanne, 18h00

Vernissage de l’exposition Le Champ du vent, La Grange à Emile, Martigny, 18h00

Elan vital, Kanouche Atlier Végétal, Martigny, 19h00

Le rap et la poésie, quelle frontière?, Centre socioculturel d’Ecublens, 19h00

Poésie et exil : l’opposta riva. Lecture bilingue par Fabiano Alborghetti, Fondation Bibliomédia Lausanne, 19h00

Un Michaux parmi mille Michaux, Espace Eclair Lausanne, 19h30

Soirée poétique de la 10° classe, Le Sycomore, Lausanne, 20h00

ScherKraft, La Grange à Emile, Martigny, 20h30