Plus de 100.000 visites en 2017

C’est en vous annonçant la fréquentation du site sur l’ensemble de l'année 2017 que l’équipe de poesieromande.ch vous remercie de votre soutien et vous souhaite de belles fêtes de fin d’année.   L’année 2017 s’est révélée poétiquement riche en événements sur notre site: le Printemps de la poésie, l’accompagnement d’autres festivals (Salves poétiques, Poésie en arrosoir), des enquêtes, de nouvelles résidences virtuelles (avec Pierre-Alain Tâche, Patrice Duret, Gaia Grandin), des comptes rendus, des réflexions sur le fonctionnement en réseau de la poésie. Tous ces éléments, ainsi que la recension constante des événements en Suisse romande, ont favorisé l’accroissement constant des…

Commentaires fermés sur Plus de 100.000 visites en 2017

L’inquiétante traduction du poème, entretien avec Mathilde Vischer

Après la sortie de Pierre après pierre, l'anthologie de poèmes de Fabio Pusterla éditée par Métispresse, Françoise Delorme, qui en avait signé la préface, a eu envie de  questionner Mathilde Vischer, la traductrice, sur ce livre. Elles en sont rapidement venues aux questions sur la nature et l'importance de la traduction dans la vie des langues et des sociétés, ainsi que sur les conséquences dans sa pratique de traductrice et de poète.   Françoise Delorme : Pour commencer, quelques questions sur ce livre précisément, Pierre après pierre. Avez-vous fait le choix des textes ensemble, Fabio Pusterla et toi ? Peux-tu dégager une…

Commentaires fermés sur L’inquiétante traduction du poème, entretien avec Mathilde Vischer

Derrière la palissade de Philippe Rebetez

Derrière la palissade de Philippe Rebetez est paru aux éditions Samizdat cet automne. Alberto Nessi qualifie dans son avant-propos cette poésie de simple et dépouillée, bien qu'allant vers l'âpreté. Françoise Delorme lui consacre un compte rendu d'une démarche qui a une portée sociale.   Comme dans le beau film de Claude Goretta Vivre ici, comme dans un long travelling apparaissent de nombreux personnages, les uns après les autres, des visages en gros plan, comme au cinéma : des êtres ordinaires, dont certains passent d'habitude inaperçus ou disparaissent dans une grossière définition, souvent péjorative (gens de peu, inadaptés, etc...) et, à…

Commentaires fermés sur Derrière la palissade de Philippe Rebetez

« Comme des fontaines de particules » : Madeleine Santschi ou la mémoire de l’écriture  

Avec Pas de deux, Madeleine Santschi (1916-2010) opte pour une écriture déjà esquissée dans Sonate (1965) et Toutes ces voix (1994). À mi-chemin entre poésie et roman, l’ultime ouvrage de la poétesse défie les frontières, se faisant partition, danse, ou encore tableau.   Dès le premier regard, Pas de Deux se donne comme une œuvre syncopée et morcelée, où les caractères laissent la part belle au blanc de la page : Des paquets de mots qui s’élèvent et retombent. Un livre comme danse, partition, mise en scène. Séquences longues et brèves s’alternent pour marquer un rythme à la fois visuel et auditif,…

Commentaires fermés sur « Comme des fontaines de particules » : Madeleine Santschi ou la mémoire de l’écriture  

Participez au Printemps de la poésie 2018

Du 12 au 24 mars 2018 se tiendra la troisième édition du Printemps de la poésie. Comme vous le découvrirez, le festival ne cesse de prendre de l'ampleur et d'investir davantage de lieux étonnants ou prestigieux. L'essentiel consiste à faire vibrer une région poétiquement, avec les acteurs du réseau poésie, qu'ils soient auteurs, éditeurs, mais aussi traducteurs, chercheurs, enseignants, bibliothécaires, journalistes ou encore simplement lecteurs. Symbole de ce réseau, le Printemps de la poésie naît de la rencontre des partenaires réunit autour d'un mot et des centaines d'actions qu'il implique. Lors de cette nouvelle édition, le Printemps de la poésie…

Commentaires fermés sur Participez au Printemps de la poésie 2018

Fin du contenu

Aucune page supplémentaire à charger