You are currently viewing De la poésie d’Hannah Arendt à José-Flore Tappy

L’équilibre entre les jours et les nuits est parfaitement atteint aujourd’hui. L’équinoxe de printemps a eu lieu dimanche 20 mars au matin. Le Printemps continue ses litanies poétiques et ses incantations toute la journée pour que le changement de saison soit favorable.

 

Au programme du 20 mars, trois villes et plusieurs événements : Neuchâtel, Pully et Genève.

A Neuchâtel, la journée commence à 11h00 au Centre F. Dürrenmatt de Neuchâtel avec la lecture de poèmes de Dürrenmatt et d’Hannah Arendt, en allemand et en français, par Monica Budde. Ensuite, à 16h30, Jean-Dominique Humbert, qui aura passé la journée dans le Centre, présentera un texte en rapport avec des objets ou des moments saisis dans la journée. Il lira également ses propres poèmes.

A Pully, à 16h00, José-Flore Tappy rencontre l’oeuvre de Mingjun Luo et l’artiste pour un dialogue. Depuis plusieurs jours, la poète s’est plongée dans le monde aérien et nuageux de Mingjun Luo, artiste sino-suisse, exposée au Musée d’art de Pully. Dans ce même cadre, Sylvain Thévoz anime un atelier d’écriture : les participants liront leurs textes produits dans la journée à 14h30 dans le musée d’art de Pully.

Depuis de longues années déjà, les poètes de la Cité organisent un récital poétique et musical autour de l’équinoxe. Cette année, des élèves et des comédiens liront des poèmes écrits par les membres de l’association. Le tout se passe à l’Institut national genevois à 15h00.

Un dimanche poétique pour tous les goûts.