You are currently viewing La poésie va fêter son deuxième printemps en Suisse

Le festival du Printemps de la poésie, initié par le site poesieromande.ch, l’Université de Lausanne et Payot libraire, débutera lundi prochain. Pendant une quinzaine de jours, plus de 70 événements auront lieu en Suisse romande et même outre-Sarine. De quoi redonner à cet art exigeant un enthousiasme populaire et une grande attention médiatique.

Par le biais d’un festival qui rassemble les poètes, les éditeurs et les acteurs du genre au quotidien (journalistes, bibliothécaires, comédiens…), la poésie revient au centre de l’attention médiatique et populaire. Elle se place sous le signe du partage, du plaisir dans le contact, tout en mettant en valeur ses formes les plus exigeantes et artistiques. À la fois populaire et pointu, ce festival vise à montrer et à faire comprendre les différentes formes de poésie aujourd’hui. Car cet art et cette pratique, bien que centrés encore sur le support de l’imprimé, se trouvent aujourd’hui dans un univers en mutation, souvent multimédia : lectures, performances, vidéos et même cinéma.

Le site poesieromande.ch sera totalement mobilisé par l’événement. Tous les jours, vous pourrez lire une synthèse de la journée du festival, proposée par les rédacteurs de L’Auditoire, journal des étudiants de l’Université de Lausanne. Par ailleurs, nous ferons régulièrement une petite revue de presse, et nous mettrons les liens aux différents podcasts.

L’élan poétique aura-t-il les moyens de nous faire sortir de la grisaille hivernale, des discours ternes qui hantent les pixels et parfois les imprimés ? Nous allons le voir, mais toutes les énergies sont désormais mobilisées pour célébrer la splendeur de l’infime, les constellations d’une brindille à l’équinoxe (Cf. photo du Printemps).

À tous, je souhaite, au nom des équipes d’organisation et des centaines personnes mobilisées pour ce festival (plus de 300), une saisissante montée de sève. Au plaisir de se retrouver prochainement, d’être en poésie ensemble de manière décontractée et chaleureuse.

 

Antonio Rodriguez
Directeur du Printemps de la poésie